Presse

“Entre les lignes” ou l’intimité effleurée

A

nna, 7 ans, apprend à lire. Appliquée, la gamine égrène les mots gentiment, sous l’œil bienveillant de son père. De cette initiation, cette « sortie ritualisée d’un état de dépendance », Yves Robic tire un documentaire autobiographique profond, humble et émouvant — diffusé le 28 mai dans Sur les docks sur France Culture, et qui a reçu le prix de la création radiophonique au dernier festival Longueur d’ondes à Brest. Il attrape l’auditeur franchement, l’impliquant par le tutoiement. « Ce jour où, pour la première fois, tu la vois te lire cette histoire du chien bleu. Une émotion te taraude alors, tu ne peux pas la nommer, mais c’est elle qui te décide à t’engager dans cette aventure. »L’aventure en question, c’est un voyage familial et chronologique. Yves emmène sa progéniture en Bretagne, chez l’oncle Rémy. Ensemble, ils discutent de la chaleur dans le train, des étapes du Tour de France. Mais aussi des traumatismes et bonheurs passés. D’un décès, d’une naissance. L’innocente Anna poursuit son apprentissage de la lecture, s’exerce sur des lettres rédigées par son grand-père dans les années 60, alors qu’il était en Algérie. « Ça me rend triste de voir ton papa en militaire », lance-t-elle à son géniteur, avant d’éclater en sanglots. A fleur de peau, Entre les lignes explore une intimité délicatement, sans l’exposer crûment..

Laurence Le Saux
Telerama – Mai 2012
Suivez-nous :

Attention :
©Tous les sons et toutes les images présents sur ce site sont soumis à un copyright.
L’ensemble est déposé auprès de la Scam Belgique et de la Sofam.
Pour toute utilisation, merci de nous contacter.